Le parlement Européen va forcer les fabricants mobiles à avoir le même chargeur !

Capture d’écran 2013-12-27 à 16.56.08
BELGA_DPA

Vous qui ne voyez pas l’utilité du parlement Européen, voici un élément qui va peut être vous aider, ou pas.

Le parlement Européen a donc décidé aujourd’hui d’uniformiser les chargeurs pour téléphones mobiles. Fini donc les fiches de connexions dans tous les sens et de toutes les formes. L’Union Européenne veut une fiche identique pour tous.

« Cet accord accroît la sécurité. Je me félicite que nous soyons parvenus à nous entendre sur l’introduction d’un chargeur commun, alors que le Conseil et la Commission étaient hésitants à l’origine. Les consommateurs pourront en tirer avantage », a déclaré le rapporteur Barbara Weiler (S&D, DE) après l’aboutissement des négociations avec le Conseil.

Pourquoi une telle décision ?
Le but de cet accord est de simplifier l’utilisation au point de vue des utilisateurs. Grace à ce système, nous pourrons utiliser n’importe quel chargeur pour notre portable sans devoir se tracasser la tête pour en trouver un au fond du tiroir. Fini également le fait de devoir payer un nouveau chargeur si le notre est mort. Nous pourrons prendre celui de la tablette ou d’un autre téléphone.

Autre avantage, au niveau écologique, le chargeur pourra avoir une vie bien plus longue que celle du téléphone. Car dans la plupart des cas, le chargeur est jeté en même temps que le téléphone alors que celui-ci est toujours fonctionnel.

Vers un standard  international ?
Le but de cet accord est de mettre tout le monde d’accord. A cause de cette directive, les industriels vont devoir se réunir autour d’une table pour travailler ensemble et concevoir des produits pouvant recevoir le mêmes chargeurs. Le parlement n’invente rien puisque qu’il existe déjà une norme standard, le USB qui est utilisé par la plupart des industriels sauf un, Apple. Notons tout de même que le port USB va subir une modification fin 2014 pour se rapprocher sur fameux système d’Apple et son ligtning.

C’est pour demain ?
Dans le jargon politique oui, pour le commun des mortels, non. En 2014, les états membres vont se réunir pour valider la nouvelle directive. Chaque Etat aura deux ans pour adapter la loi au niveau national. Et les industriels auront un an de plus pour s’y plier. Donc, après un calcul savant, pas avant 2017… d’ici là, nous avons le temps de nous retourner.

L'article vous a plu ? Partagez-le 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *