Capture d’écran 2013-05-06 à 22.11.59
Source AFP

La polémique enfle depuis quelques jours : faut-il censurer les clips ?

Tout commence par une dame que peu de monde ne connaisse… Elle présentait le journal sur France 2 et est maintenant membre du CSA (Conseil Supérieur de l’Audiovisuel), Mme Françoise LABORDE dénonce la violence du dernier clip d’Indochine College Boy.

Invité d’Europe 1 pour  son rôle au CSA, Mme Françoise LABORDE dénonce dans un premier temps les émissions de télé-réalité ainsi que les commentaires sur les réseaux sociaux. La mort d’un candidat de Kho Lanta ainsi que le suicide du médecin a fait délié certaines voix. Selon Mme LABORDE, ces émissions broieraient les gens. Mme LABORDE aimerait que les émissions de Télé-Réalité soient diffusées après 22 heures.

Article 1 du CSA peut éventuellement faire interdire toute violence à la télévision de 6 heures à 22 heures. Des émissions pourraient recevoir le label -12 ans et ne seraient plus diffusées avant 22 heures. Les Anges de la télé-réalté pourraient donc être diffusés après 22h.

Après être venu chez Bruce TOUSSAINT, elle est appelée par MORANDINI pour donner son avis sur le dernier clip officiel d’INDOCHINE. Mais ce n’est pas le seul clip visé, Booba et d’autres chanteurs ont vu leur clip mise à l’écart. Même le clip des canards tueurs anglais a été censuré. Pour Mme Françoise LABORDE, il y a beaucoup trop de violence, et la télévision ne doit pas être un lieu de violence. La violence est pour elle, en aucun un message mais qu’un act barbare.

Que dire alors des campagnes de la sécurité routière ? 

Tout le monde se souvient des campagnes de la sécurité routière montrant des accidents, toujours plus sanglants pour montrer aux téléspectateurs que la route n’est pas un terrain de jeu, et qu’une conduite dangereuse, sans respect des règles, pouvait amener à de tel accident.

La télévision doit-elle devenir hypocrite ?

Aux USA, il est strictement interdit de dire « connard » « putes » ou « enculé ». Pourtant, dans le pays de l’oncle Sam, la vente d’arme à feu est légale, les fusillades apparaissent dans les faits divers et la société est aussi violente que chez nous, voir pire. La télévision peut-elle vraiment protéger les personnes les plus fragiles en occultant le coté culturel ou revendicatrice ?

Le journal sera-t-il également censuré ?

Si la violence ne peut être un message, pourquoi sommes-nous obligés de supporter la vue de plusieurs cadavres des morts syriens ? des enfants mourant de fain en Somalie ? des homosexuels pendues en Irak ? des femmes lapidées par les talibans ?
Si cette violence n’est pas un message, pourquoi Madame Françoise LABORDE nous les a fait partager lors de ses reportages ou dans ses journaux télévisés ?

La violence et le sexe bientôt interdit sur les chaines.

Depuis longtemps, le CSA se bat contre le porno à la télévision. Canal + résiste une fois par mois mais les autres chaînes laissent peu à peu tomber l’érotisme. Fini donc les films le dimanche soir sur M6. Mais il n’y a pas que  la télévision qui censure le sexe, Youtube a également censuré un clip où un jeune se masturbait en rêvant de filles dénudés reproduites en image de synthèse.

Une chose est sur, plus nous parlons de censurer et plus les vidéos sont vues, certains devraient donc se taire et se contenter de faire la promotion de leur livre… car si nous censurons les images à la télévision, que faisons-nous des musées montrant des femmes les jambes ouvertes se faisant du bien ? des musées montrant des oeuvres d’art à connotation sexuelles, violentes ou les deux ? Faut-il également les censurer voir les bruler comme dans d’autres pays ?

L'article vous a plu ? Partagez-le 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *