La FNAC se sépare de sa plateforme de vente de musiques en ligne

La FNAC va fermer son site de vente en ligne de musique. N’accusez pas les pirates avec leur âne ou les torrents, ils n’y sont pour rien.  La faute à pas de chance, ou à de mauvais choix. Avec 3,8 % de part de marché, la FNAC Musique était loin derrière iTunes ou les services d’Orange. Même Vingin faisait mieux. De plus, la société française ne pouvait lutter contre deux autres géants : Amazon et le nouveau arrivant Google. « Le métier de la FNAC n’est pas de développer de la technologie » annonce Frédérique Giavarini, directrice de la Stratégie de la FNAC, dans « le Figaro ».

Les client de la FNAC auront jusqu’au 31 décembre pour clôturer leur compte. L’ensemble des activités de la plateforme de vente de musique sera confier au monstre iTunes.

Cette petite phrase pourrait également remettre en cause la liseuse de la FNAC. Puisque la vocation de la FNAC n’est pas d’inventer ou innover dans le monde de la technologie, nous pouvons donc penser que son magasin de livres en ligne ainsi que la petite tablette auront ce funeste destin en commun.

L'article vous a plu ? Partagez-le 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *