L’< Hypocrisie > de l’Education Nationale.

1845805

A la rentrée, certains élèves de primaire seront sensibilisés au code informatique.

L’initiative avait été enclenchée lors de la visite du président de la République lors de son voyage à la Silicon Valley, le 12 février dernier. Le but, promouvoir le monde informatique et susciter l’envie des élèves à s’orienter dans cette filière. L’objectif à peine dissimulé est en fait de faire remonter la France dans le haut niveau mondial dans le secteur de l’informatique.

Ne pas passer à coté.

Nous baignons à peine dans la 4G que l’Union Européenne va développer un programme de financement dans le but de se préparer à la 5ème génération de téléphonie. Et si la France veut être l’un des leaders, il faut commencer dès maintenant pour ne pas louper les grands changements dans le monde industriel au niveau du secteur informatique.

L’Éducation Nationale : un investissement d’avenir !

Et pour ne pas passer à coté de ces milliers d’emplois dans ce domaine, la France doit se donner les moyens, via l’Éducation Nationale. Et il y a fort à faire.

Avez-vous interrogé votre enfant au collège ou en primaire sur l’équipement informatique ?

Dans un collège moyen de 600 élèves, il n’y a qu’une salle informatique constituée de 28 voire 30 ordinateurs dans le meilleurs des cas. S’ils ont eu le « label » collège numérique, ils seront équipés d’ordinateurs récents. Sinon, ils devront continuer à utiliser le bon vieux « XP ». Bien sur, sans connexion Internet ou avec une connexion médiocre. Lancez trente ordinateurs sur internet en même temps chez vous, et vous verrez la qualité que vous obtiendrez. A la fin, pas sur que les ordinateurs arrivent tous à se connecter durant les 55 minutes.

N’oubliez pas, que la salle informatique n’est pas la seule à se connecter. Le réseau administratif est bien sur prioritaire, sinon ça ne serait pas drôle.

Une salle informatique, pour 600 élèves, imaginez-vous bien le casse tête chinois pour un enseignant qui désire glisser une séance utilisant l’outil informatique dans sa progression de séances.

education nationale

Que font-ils en Technologie ?

La Technologie est l’étude des créations humaines et des techniques utilisées pour les créer. Il est évident que la Technologie ne se réduit pas au monde informatique. C’est pour cela, que les instances académiques ont déterminé que pour une classe de 25-30 élèves, il n’y aurait que 6 ordinateurs connectés par laboratoire de Technologie.

L’outil informatique est un instrument servant à l’acquisition des connaissances et des compétences des élèves. Et cet apprentissage ne doit pas se faire exclusivement via l’ordinateur.

Or prétendre vouloir se tourner vers l’ère du numérique et développer si peu de moyen, n’est qu’une blague de mauvais goût.

Un fossé des mentalités.

En plus d’une contrainte économique, nous faisons face à une lutte permanente contre les idées reçues. La première, l’informatique nuit aux matières fondamentales et abrutissent les générations. Pour certains,  ceci est encore une vérité qu’il faut combattre au quotidien. Un enfant qui passe sont temps sur l’ordinateur, n’est pas moins bête qu’un élève lisant un comic, un manga ou un livre de Molière.

L’étude du Français, ne passe pas uniquement par les livres que nous avons tous lu à l’école mais également par les affinités des élèves que ce soit au point de vue de l’informatique, des sciences, de l’art ou de l’éducation physique.

La deuxième est au point de vue de la santé.

Les collèges dits « collège numérique » sont équipés de tablettes informatiques, trente pour six cents élèves. Toutes les personnes disposant d’une tablette la connecte chez-elle à un réseau wifi. Or dans plusieurs collège, le wifi est banni pour des principes de précaution. Une hypocrisie, puisque en ville, il est difficile de trouver un mètre carré sans onde. En plus des bornes wifi, il y a votre téléphone qui rayonne de temps à autres.

Du coup, les enseignants disposant de tablette pour les élèves n’ont pas le droit de la connecter. Certes, ils peuvent des fois y mettre des documents dans le but de réduire le nombre de photocopies mais payer 500€ une tablette pour une telle utilisation, peut faire grincer quelques dents. Installer des applications pédagogiques sans réseau wifi reste du domaine de l’impossible.

Que faire ?

Tout abord, arrêter de payer des ordinateurs ou des tablettes aux élèves comme le font certains départements comme celui de l’Oise. L’informatique ne peut être un outil politique mais un réel investissement pour la société. Et pour maitriser cet outil, l’élève ne peut compter sur ses parents. Il devrait donc pouvoir compter sur l’école.

Le problème est que le primaire et le collège ne sont pas équipés pour cela. Ajoutons les enseignants qui n’ont aucune formation dans ce domaine, et la boucle est bouclée.

La solution est pourtant très simple. Il faut équiper les écoles du primaire et les collèges avec des outils informatiques de qualité et une connexion en très haut débit. Et octroyer aux enseignants une véritable formation informatique pour qu’ils puissent transmettre ce savoir et cet envie aux générations futures.

L'article vous a plu ? Partagez-le 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *