L’Iran pirate réguilèrement la Navy

iran2

Guerre 2.0.

En septembre 2013, la Navy avait annoncé avoir subit une attaque sur son réseau. Mais, elle fut loin de ses surprises. Ce n’était pas une attaque ponctuelle mais une attaque sur la durée. En effet, pendant quatre mois, ils sont retrouvés des traces de pirates informatiques iraniens sur leur réseau. De septembre jusque fin novembre 2013, la Navy a dû purger son réseau pour effacer toutes traces des pirates et empêcher toutes fuites d’informations importantes.

Le Wall Street Journal rapporte que les pirates avaient utilisés une brèche dans la connexion sur un site public de la Navy. Les autorités ont tout de suite rapporté que les pirates n’avaient pas eu accès à des informations sécurisées mais ils ne s’attendaient pas que l’attaque aille aussi loin dans le réseau. En effet, une fois la première barrière tombée, les pirates ont réussi à pénétrer dans le réseau en faisant tomber d’autres barrières de sécurité.

Le coût de sécurisation du réseau coutera plus de 10 millions de dollars !

Les américains ont été surpris du niveau de l’attaque, surtout pour des pirates iraniens. Une personne chargée de la sécurité du réseau de la Navy indiquera au Wall Street Journal que d’habitude, les attaques étaient des attaques DDoS. Mais que cette dernière attaque, était bien plus pointu et a permis aux pirates de remonter le réseau. Pas entièrement et sans que des données confidentielles soient découverts, mais, l’attaque est prise avec sérieux pour éviter qu’une nouvelle fois, des pirates puissent s’introduire dans l’un des réseaux les plus importants au monde.

L'article vous a plu ? Partagez-le 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *