Instagram peut-il vraiment vendre vos photos ?

Vous utilisez depuis des mois le réseau social acheté plus de 700 millions de dollars par Facebook : Instagram. Vous y avez ajouté des photos de vous, des paysages, de vos enfants…

Récemment, Instagram a ajouté une nouvelle ligne dans les Conditions Générales d’Utilisation : 

To help us deliver interesting paid or sponsored content or promotions, you agree that a business or other entity may pay us to display your username, likeness, photos (along with any associated metadata), and/or actions you take, in connection with paid or sponsored content or promotions, without any compensation to you.

En Français, cette phrase explique qu’Instagram peut associer votre photo à de la publicité sans aucune compensation financière pour vous et sans vous avertir de quoi que ce soit.

Ce nouveau changement des CGU va entrer en vigueur le 16 Janvier 2013.

Un faux changement ?

Non du tout. Car depuis la création d’Instagram, la société pouvait déjà utiliser vos photographies en y ajoutant des liens sponsorisés ou de la publicité. Un flou sur les mots pouvait même laisser penser qu’Instagram pouvait modifier vos photographies. Or ces nouvelles conditions d’utilisation n’autorisent pas  Instagram à vendre  vos photographies ou de les modifier dans le but d’y ajouter un logo, une marque…

Que peut vraiment faire Instagram avec mes photos ?

Les annonceurs peuvent récolter vos photos et ajouter une annonce à coté sans changer le thème de la photographie. Elle ne peut être modifiée. Par exemple, si vous postez une photographie de vous devant l’affiche du film « The Hobit », la Warner peut récupérer la photographie et signaler à vos amis que vous aussi vous aimer le film.

Pratique pas étrangère ?

Finalement oui, car Facebook fait la même chose avec vos différents posts et vos « like ». Sauf que pour Instagram, il n’y a que des photos.

Facebook et Instagram ne sont pas des sociétés à but  non lucratif. Elles doivent faire de l’argent avec leurs bases de données. Sauf que, ce sont nous leurs bases de données : nos photos, vidéos, articles… Alors il est normal, dans ces cas, que certains changements déclenchent des passions, de la haine chez les utilisateurs.

Certains utilisateurs comme la National Geographic ont suspendu leur compte Instagram pour dénoncer ses changements.

L'article vous a plu ? Partagez-le 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *