Google caresse l’éducation dans le bon sens du poil…

GoogleAppsForEducationMais pas certain que ça prenne en France.

Google vient de faire une annonce pour séduire le personnel d’éducation. Il propose maintenant, aux élèves et aux enseignants ainsi qu’à tout le personnel d’éducation, la gratuité de certains services tel que le stockage illimité codé. Avec ceci, les établissements auront Gmail, Google Agenda, Blogs et donc Google Drive sans publicité et gratuitement.

Pourquoi font-ils ce cadeau ?

Ce n’est pas un cadeau mais un investissement. Si les jeunes élèves utilisent Google pour leur vie à l’école, il y a de fortes chances pour qu’ils l’utilisent dans leur vie privée. Et cette fois-ci, il y aura de la publicité. De plus, si la personne en tant qu’élève utilise les services Google, quand elle sera dans le monde professionnel, elle pourrait mettre en place les outils Google pour son entreprise. Et pour le secteur privé, les outils Google sont payants.

Est-ce les premiers à s’immiscer dans le fonctionnement des écoles ?

Bien sur que non. Microsoft, Kaspersky, Apple tentent de séduire les élèves et leurs professeurs car c’est un investissement à long terme qui peut rapporter très gros. D’ailleurs, beaucoup de personnes le savent et le marché n’est pas si ouvert.

google apps ban

L’éducation : un marché fermé.

L’éducation en France est financé par l’Etat, mais également les collectivités locales. Ces collectivités utilisent les services payant d’entreprises locales ou très proches du pouvoir. Que ce soit dans l’environnement numérique de travail des écoles ou dans les différents marchés publics, les entreprises locales montent souvent au créneau pour récupérer les marchés. Et pour l’électorat local, il est préférable pour les élus de faire vivre les entreprises du secteur plutôt que les multinationales qui se font de l’argent sur le pauvre dos des citoyens.

OVH, le leader européen dans le stockage en ligne a offert son cloud hubiC aux étudiants des universités de Lille. Si l’entreprise a réussi son entrée dans l’éducation nationale c’est parce qu’elle est basée à Roubaix, dans l’agglomération Lilloise.

Vous l’aurez donc compris, mis à part les écoles spécialisés dans l’informatique ainsi que celles orientées dans les innovations technologiques, il ne faut pas avoir trop d’espoir (?) de voir son enfant profiter des services Google dans le collège ou le lycée de secteur.

L'article vous a plu ? Partagez-le 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *