Free n’aura pas les fréquences en Or !

vivendi-sfr-numericable

Free va devoir intensifier son réseau.

La nouvelle est tombée en fin de semaine, Bouygues n’aura pas SFR et ne vendra pas (encore) son réseau à Free. En effet, le conseil de surveillance de SFR où règne Jean-René FOURTOU à sa tête, ont choisi l’offre du petit câble opérateur : Numéricable.

L’offre est de 11,75 milliards d’euros en numéraire et 32% du nouveau groupe.

Problème, Altice, la maison mère de Numéricable pèse pas loin de 6 milliards d’euros et devra donc s’endetter pour acheter SFR. C’est ce qui fait peur aux politiques qui  comme le cite le très grand ministre du redressement productif à qui veut le l’entendre. De plus, il préfère l’offre de Bouygues même s’ils ont tous les deux 9 000 employés qui font exactement la même chose.

altice_group

Ca va encore durer 3 semaines.

Mieux que les rumeurs de l’iPhone 6, SFR va encore faire parler d’eux pendant trois semaines car le conseil de surveillance ces semaines pour examiner uniquement l’offre de Numéricable. Donc durant une vingtaine de jours, nous allons voir des vérités et des contre-vérités car Bouygues n’est pas prêt d’abandonner de si tôt. Et Bouygues va devoir se battre jusqu’au bout car il ne peut en rester que trois, et tout le monde le sait.

Vivendi vent SFR pour avoir de la liquidité pour sa dette. Et niveau dette, Bouygues est pas mal non plus. La taille critique de sa clientèle pour entretenir son réseau ne serait plus à la hauteur. Bouygues pourrait rapidement freiner ses investissements dans son réseau s’il ne trouve pas rapidement de nouveaux clients.

Free, le vautour de la partie.

Free, ne peut racheter SFR. Mais il est tout de même présent dans cette bataille. Nous l’avons vu aux côtés de Bouygues, non pas sans intérêts. Et grâce à SFR, ils ont un ennemi commun. Et l’ennemi de mon ennemi est mon ami. L’offre de Numéricable a permis à Niel et Bouygues de se reparler après les différentes annonces. Car Free s’attend à absorber Bouygues Telecom. Même si ce n’est pas pour aujourd’hui, Bouygues ne pourra rester longtemps dans cette situation. Le groupe Iliad pèse beaucoup plus lourd que le groupe Bouygues et peut donc à tout moment absorber la filiale Bouygues Télécom et ainsi augmenter rapidement son réseau d’antenne.

 

L'article vous a plu ? Partagez-le 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *