Anonymous ?

Tout le monde a déjà entendu parler des anonymous sans vraiment comprendre qui se cache derrière ce nom et ce masque.

Pour comprendre, il faut remonter à quelques années. Les anonymous n’étaient pas un ensemble de pirate comme nous pouvons le croire aujourd’hui et qui revendiquerait une liberté internet. Le groupe veut mettre en avant une secte* qui se banalise aux USA : la scientologie**. En effet, cette secte* est l’objectif numéro 1 des anonymous.Elle priverait ses membres de liberté d’action, de parole… ce qui est contre les idéaux d’anonymous.

Voici une brache d’anonymous France qui lutte toujours contre la scientologie en France.

Ces derniers temps, un nouveau monde semble menacé par la perte de liberté : le monde d’Internet. C’est alors, que le groupe prend de l’ampleur à travers le monde et devient plus un réseau à l’échelle internationale.

Leur but : dénoncer toute sorte d’atteinte aux libertés. Et ces derniers mois, avec Hadopi, SOPA, PIPA et le dernier né ACTA (projet de loi contre la copie privé en réduisant plusieurs libertés article à venir), le réseau a réalisé plusieurs actions médiatiques : blocage des sites hadopi, fbi, cia…

Leur action s’est étendu à toutes les atteintes des libertés. Dans les dernières semaines, la fermeture de Megaupload a suscité plusieurs réactions des membres d’anonymous. Ce qui les dérange, c’est qu’une autorité locale peut atteindre un site à l’international qui avait pour vocation le partage de fichier. Même s’ils reconnaissent l’activité plus ou moins légale de mégaupload, Anonymous entend jouer un grand rôle contre la plus valu des marchés financiers qui s’engraissent sur le compte des citoyens.  Et pour eux, Megaupload évitait cette engraissement.

Ils ne font pas que bloquer certains sites internet, ils manifestent des les rues, diffusent les noms, adresses, des artistes soutenant les projets de lois SoPA & Co. Mais ils assurent ne pas toucher aux médias, liberté de paroles oblige. Sauf si certains les cherchent… Christophe Barbier a voulu faire parler de lui et de son journal en dénonçant les actions anonymous sous couvert d’anonymat. Résultat, l’Express.fr fut bloqué pendant quelques heures. Le journaliste et rédacteur en chef s’était exprimé sur le réseau Anonymous dans un édito télévisé, soit disant, avec un mélange d’humeur et d’humour non partisane.

Qui sont-ils ? des Hackers comme nous pouvons le lire dans tous les medias ?

Si vous avez lu le début de l’article, vous connaissez déjà la réponse. En effet, toutes les personnes que vous rencontrez dans la rue, que ça soit au pied d’immeuble, sur les plus belles avenues de France, ou devant les champs les plus désert de nos campagnes, peuvent être associées à Anonymous.

Anonymous n’a pas de chef mais ce n’est pas pour cela qu’ils sont désorganisés. Il existe à l’intérieur de ce réseau international, des réseaux nationales ainsi que des branches pour chaque action qui peuvent voir leur membre membre adhérer à plusieurs courants auxquels appartient Anonymous.

Chaque membre communique via un réseau IRC (Internet Relay Chat : la base des mesengers). De plus, Anonymous est présent sur les plateformes sociales et leur site pour suivre leur actualité. Ils ont également un forum pour organiser attaques et manifestations. ATTENTION, pour manisfester, il est conseillé d’acheter leur fameux masque.

Ils mettent également à disposition un petit logiciel pour aider leurs actions dans le but de saturer certains sites : LOIC.

Si vous voulez en savoir plus sur ce mouvement, il y a un livre justement qui en parle (mais que je n’ai pas lu). Vous trouverez un résumé et le nom de ce livre à cette page.
*Le terme secte lui est associé en France.

** Ce n’était pas leur premier coup mais la scientologie est l’une de leur première cible majeure à l’échelle internationale.

L'article vous a plu ? Partagez-le 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *