Vous allez payer 3 fois votre iphone 6 et autres…

iphoneCe n’est plus un secret pour personne, encore moins de nos jours.

Quand vous achetez un appareil hyper connecté comme les nouveaux téléphones portables, iPhone 6 ou S5, vous payez une première fois à la caisse un montant qui peut faire froid dans le dos. Imaginez ce que vous pourrez faire avec 700 € ? Un voyage ? des travaux ? acheter de la nourriture et de la viande pour des mois. Nous voilà parti dans une consommation répondant à des besoins cachés, et parfois ignorés jusque là. Il y a 10 ans, jamais vous n’aurez mis cette somme pour le Nokia 3210.

Que nous soyons geeks ou simples mortels, nous tendons à avoir ce qu’il y a de mieux. Que nous soyons des particuliers ou des entreprises.

Pourquoi de pas avoir l’argent du beurre, le beurre et la crémière ?

Nous n’allons pas entrer dans le débat de Google Vs Apple car dans les deux cas, nous sommes surement le seul perdant.

I – l’achat.

Au départ, rien de bien extraordinaire. Nous sommes des consommateurs qui voulons différents produits et services. Nous sommes peut être des fanboys Apple ou Google ou tout simplement des personnes cherchant à acquérir un nouveau téléphone. Nous avons plusieurs possibilités de paiement : soit en une fois à plein pot, soit avec un crédit à la consommation plus ou moins gratuit, ou soit l’éternel abonnement subventionné.

II – l’abonnement.

Avoir un téléphone hyper connecté est très bien ,mais pourvoir l’utiliser c’est mieux. Et pour se faire, vous devez obligatoirement acheter un abonnement. Une fois de plus, vous passez à la caisse. Si vous prenez un abonnement subventionné, vous risquez de payer bien plus cher que si vous achetez un téléphone « nu ». En plus de cela, vous vous retrouvez prisonnier  de votre opérateur sans pouvoir le quitter selon vos désirs.

samsung galaxy s5

III – vous.

Que vous soyez chez la pomme ou le robot vert, vous êtes une valeur ajouté, la cerise sur le gâteau. Mais les géants ne se contentent pas que d’une cerise, ils veulent l’arbre entier, nous tous. Car ce n’est pas monsieur Dupont qui les intéresse mais tous les renseignements et actions qu’ils peuvent récolter grâce à leurs clients. Nous ne sommes qu’une poule pondant des informations à longueur de journée. Pire maintenant, nous achetons également leurs services associés, des fois sans le savoir.

Les informations leurs permettent de cibler leur publicité. Le but, nous offrir plus de chance de cliquer sur leur publicité. GPS, applications, santé, ils savent tout de nous. Mais maintenant, ils nous le disent sans aucune indiscrétion et nous proposent même de nouveaux services. Objets connectés, système intelligent comme SIRI ou Google Now, ils sont là pour nous simplifier la vie. Mais à une seule condition : toujours mieux nous connaître. Ses services peuvent être gratuits ou payants : musiques en lignes, stockages de vos données, rien ne les arrête.

Mais maintenant, une nouvelle étape est lancée. Sans vous en rendre compte, en profitant de nouveaux services gratuitement, vous allez changer leur stratégie économique. Fini le simple fournisseur de produit, fini le fournisseur de service, ils sont maintenant acteurs de la vie économique et de leur transaction. Le premier était Paypal. Même si plusieurs personnes avaient peur de laisser ses identifiants bancaires au début, Paypal est devenue une des plateformes de paiement virtuel incontournable. Apple et Google se sont également lancés dans ce marché hyper fermé mais pouvant rapporter très gros. Et rien ne les arrête. Leur objectif, dématérialiser le paiement et devenir l’acteur incontournable des transactions. Au départ, certains vont lancer des accords à tout va, d’autres vont les concurrencer, mais il n’y aura qu’une même fin : la leur !

Car à chaque transaction, à chaque achat réalisé avec leur appareil, ils toucheront une petite commission. Multiplié par des centaines de millions d’appareils, la recette est plus que juteuse. Et Apple et Google le savent très bien. Pas besoin de taper dans les classes supérieurs plus pour se faire de l’argent. Chaque individu est une valeur ajouté.

Pouvons-nous nous préserver de tout ceci ?

Pas vraiment, car ils ont réussi à créer une forme de dépendance à leurs services et produits. Pire, ils ont réussi à élever leur image de marque tellement haut que des communautés ont vu le jour pour prêcher la bonne parole.

Il existe tout de même des alternative comme la fondation mozila ou linux. Vous passerez alors pour un marginal, freinant la création. Car, même si nous sommes devenus des méga-consommateurs, ce système économique a permis des évolutions technologiques importantes. Il a également changé la donne économique de plusieurs pays nous enfermant encore plus dans un système hyper contrôlé.

L'article vous a plu ? Partagez-le 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *