De la 5G pour les JO de 2020 au Japon !

mirai-tokyo-olympics-wallpaper-redPas de pont, pas de métro voire pas de stade, mais de la 5G pour tout le monde !

Alors que l’Union Européenne a lancé son programme d’investissement  au niveau de la 5ème génération de téléphonie mobile, le Japon prévient : pour les JO de 2020, tout le monde dans l’empire du soleil levant aura le droit à la 5G.

Tout le monde sait que le Japon est très bon dans le domaine des réseaux sans fil. La 4G est pour eux du présent alors que chez nous, elle n’est encore qu’à ces balbutiements. Et une fois n’est pas coutume, les grands évènements sportifs sont aussi des vitrines technologiques.

Souvenez-vous du savoir faire des grecques, des anglais, des russes ou des brésiliens. Ces défis technologiques valant plusieurs milliards et faisant tant parler.

Le Japon ne veut pas faire la même erreur et préfère investir dans une infrastructure qui lui permettra de rebooster son économie mais également de se placer en tant que leader incontournable de la téléphonie mobile. En France, nous avons le consortium Orange, Alcatel-Lucent, Thales, Sequans et eBlink. Au Japon, ils sont de gros poids lourds dans ce domaine qui travaillent depuis 2010 à créer cette 5ème génération de téléphonie : l’opérateur NTT Docomo, Fujitsu, NEC, Samsung, Ericsson, Nokia et Alcatel-Lucent.

A la clef, un débit 1 000 fois plus rapide que nos technologies actuels.

Mais pas seulement. Il y a aussi les brevets et l’argent qui va avec. Et trois régions du globe se démarquent. L’Union Européenne qui veut montrer que le vieux continent est toujours vivant ainsi qu’elle aussi. Le Japon qui veut devenir le leader de la 5G pour ses JO. Et la Corée du Sud qui a déjà investi plus d’un milliard pour trouver le Saint Graal : la 5G.

L'article vous a plu ? Partagez-le 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *