Google, la révolution est en marche.

Capture d’écran 2013-01-31 à 12.45.02Que vous soyez sur Android ou sur iOS, vous avez dû noter un changement en 2012. Pas dans la politique nationale mais au niveau des applications de Google que ça soit sur Internet ou dans ses applications.

Le changement s’est amorcé en 2011 avec l’arrivée de Larry Page au poste de PdG de Google.  Car dès son arrivée, il a dit qu’il fallait revoir toutes les réalisations de Google. En effet, avant son arrivée, Google était une boite à idée faisant 36 miles choses et n’ayant pas toujours un lien les unes avec les autres. Et le grand objectif de 2012 était de créer une identité unique à toutes les applications de Google.

La force de Google est de chercher les bonnes initiatives où elles se cachent, même si c’est à l’extérieur de Google. Et la bonne action de Google fut le rachat de boite de design. Comme à chaque fois, dans la plupart des cas, Google n’achète pas un portefeuille de client quand il rachète une entreprise, mais il achète les cerveaux dans le but d’améliorer ou proposer des nouveaux services.

Ce site liste l’ensemble des entreprises rachetées par Google : boite de design, recherche, réseaux sociaux… et l’absorption de cerveaux qui a permis à Google de se développer rapidement et rattraper son retard vis à vis de son concurrent : Apple.

Car que ça soit du design ou de la qualité du produit et service, Apple a été une référence durant l’évolution de la technologie grace à un certain Steve Jobs. L’arrivée de l’iOS fut une révolution dans le domaine des logiciels et l’iPhone une révolution dans le monde des appareils. Même au niveau des ordinateurs, Apple reste une référence dans le design.

Google se devait donc réagir et au plus vite pour ne pas se faire distancer comme on a pu le constater chez RIM (Blackberry) ou chez Microsoft (WindowsPhone). Les designers se sont enfermés dans une pièce et ont essayé de définir Google. Il fallait lorsqu’un utilisateur utilise une application, qu’il se dise : ça c’est Google !

Et la première chose qui identifie la marque Google est la sobriété. Souvenez-vous des pages Lycos, Yahoo, MSN Search, Voila… Toutes étaient surchargées d’informations et de publicités. Avec son moteur de recherche, Google allait directement à l’essentiel. La publicité faisait son apparition après la recherche et de manière visible mais discrète. Ce n’est pas pour rien si Google est le moteur de recherche le plus utilisé au monde, loin devant les autres.

Capture d’écran 2013-01-31 à 11.53.15

C’est donc la sobriété qui a été mise en avant avec une même interface utilisateur. Que vous soyez sur Google Search, Gmail, Gmaps, Traduction,  Agenda, Drive, Google +, vous retrouvez exactement la même interface utilisateur. Pas de couleurs faisant mal aux yeux, vous retrouvez un design sobre et clair. Larry Page avait fait le ménage dans les différents services avec plusieurs fermetures de produits comme Google Wave. Mais cette révolution dans le Design n’est pas uniquement de lui mais d’un petit groupe de cerveaux logés à New York, très loin de la Silicon Valley : la structure UXA. En quelques mois, un projet dans le design a vu le jour sous le nom de projet Kennedy.

Pour contrer Apple, il fallait aussi jouer sur le terrain de la mobilité. L’arrivée du nouveau Youtube sur iOS amorça ce changement. Plus joli, plus rapide, plus clair, plus fluide… il n’y avait que des adjectifs positifs pour la décrire. Alors que certains considérés comme dommageable la non présence par défaut de Youtube dans l’iOS, Google a su montrer son savoir faire acquis en quelques mois. Et la situation se répètera avec Gmaps qui est évincé de l’iOS. Mais l’échec de Plans a permis une nouvelle fois de montrer la puissance et la réactivité de Google.

Dès sa sortie, comme pour Youtube, Gmaps bat les recors de téléchargements et séduit les utilisateurs mais également les développeurs qui saluent le changement de Google. L’affichage vectoriel permettant une adaptation des écrits et graphiques à l’écran. Une plus grande fluidité, moins gourmande en bande passante. Le croisement des services qui se fait sentir entre notemment Google Maps et Earth sur iOS, mais également Google Now, Maps, Navigation sur Android.

Mais il n’y a pas que sur iOS où Google réussit son pari. Android avance dans tous les domaines, que ça soit dans le design ou au niveau de la performance.

Google-Now

Jelly Bean est l’OS Android le plus abouti. Tous les utilisateurs disent que Google a compri le mot « fluide » depuis l’arrivée de Jelly Bean (Android 4.1). Même s’il n’y a pas encore de rival à SIRI, Google a sortit son Google Now qui croise tous les services Google. Google Now est une véritable révolution dans l’intelligence des appareils. Comme tous les appareils, il sait ce que vous faites. Et la puissance de Google Now est de croiser toutes ses informations pour vous délivrer des alertes utiles : une heure de départ suivant vos rendez-vous et la circulation. La météo selon vos recherches, les résultats sportifs (pas encore en français)… Google Now réserve encore son lot de surprise pour l’année 2013.

Le slogan de Google pourrait être « Vous avez une question, nous connaissons la réponse ».

Google a également fait un pas de géant dans le domaine de la reconnaissance vocale. Rapide et efficace, que ça soit sur Android ou iOS, l’application séduit un large public. Et les projets de Google ne s’arrête pas là : Google Glass et l’autonomous driving sans parler de l’information apparente dès la recherche sans avoir le besoin de cliquer.

Et la suite ?

Google doit poursuivre sa refonte de design dans ses services tel que l’application Google + qui se cherche encore ainsi que le portail de Youtube. Mais le problème avec Youtube est que la marque est très présente dans l’esprit des consommateurs, donc le changement devra se faire de la manière la plus  invisible possible. Car nous retrouvons la même interface design sans l’apparition des différents services de Google et sans le fameux logo…

Capture d’écran 2013-01-31 à 12.23.13

Android est également un gros défit car Google doit imposer sa marque de fabrique et forcer les fabricants à suivre sa gamme Nexus. Le but est de mettre en avant un seul Android sur toues les appareils et non plusieurs Android retardant les Mises à jours ou en créant de la concurrence à l’intérieur même d’Android. Surtout que la concurrence s’organise à l’extérieur avec notamment Ubuntu, Mozilla et bientôt Samsung.

Sans oublier le mode de paiement Wallet et la sécurité des identifiants avec Google Authenticator.

2012 a donc été une année importante pour Google. Google a su nous montrer qu’il pouvait être réactif et cohérent. Il devra confirmer cet élan dans l’année 2013 s’il désire encore dominer dans les secteurs de l’Internet et de la mobilité.

L'article vous a plu ? Partagez-le 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *