1001Pharmacies, le méchant du monde d’Internet bouscule la réalité.

1001 Pharmacies

Quand un entrepreneur bouscule le monopole des pharmaciens.

Aujourd’hui, la presse en fait sa Une ! Un entrepreneur au doux nom de Cédric O’Neill fait parler de lui avec son nouveau service de livraison de médicament à domicile. En effet, certains pharmaciens ne voient pas ça d’un bon oeil. Pour eux, la société eNova Santé propose un catalogue de médicament à destination de ses clients, ce qui soit disant interdit.

eNova santé, une StartUp made in France.

Installée à LUNEL, l’entreprise ENOVA SANTE est en activité depuis 2 ans. Cette société par actions simplifiée a vu le jour le 7 octobre 2011, suite à son immatriculation à Montpellier. Cette société est spécialisée dans le secteur d’activité de la vente à distance sur catalogue spécialisé. A ce jour, le capital social de l’entreprise ENOVA SANTE est de 24 280,90 euros.

cedric-o-neill-etudiant-et-deja-entrepreneur_241143_510x255
Source : Midi Libre.

Qui est Cédric O’Neill ?

Cédric O’Neill est un jeune entrepreneur de 26 ans. Pharmacien avec un Master 2 en entrepreneuriat, il est le co-fondateur du site 1001Pharmacies.com : marketplace réservée aux pharmaciens leur permettant de vendre en ligne leurs produits de parapharmacie.Passionné de nouvelles technologies et du monde Startup Web en général, il est par ailleurs l’un des organisateurs de l’évènement Start-up Weekend Montpellier et rédacteur sur TechCrunch France.

Quel est le problème ?

En France, il n’est pas interdit d’aller chercher des médicaments pour un tiers. Mais l’avocat de l’ordre des pharmaciens dénnonce l’activité rémunérée. De plus, le site proposerait un catalogue de médicament.

Mais quel est le véritable problème ?

Le véritable problème, est que eNova Santé bouscule l’ordre des pharmaciens et leur marché figé dans la roche très très dure. Du coup, personne ne voit d’un bon oeil l’arrivé d’Internet dans ce monde si fermé de la pharmacie. Car ils ne sont pas les seuls, les grandes surfaces veulent elles-aussi y mettre les pieds.

Or les pharmaciens ne veulent en aucun cas voir les géants arriver sur leur marché. Et ils savent très bien que si Internet y passe un doigt, tous les autres vont vouloir se faufiler pour avoir accès au pactole du marché de la santé en France.

Que se passe-t-il en Europe ?

Il ne faut pas aller bien loin. En Belgique, des sites vendent des médicaments. Plusieurs Français y passent leurs commandes. Cédric pensait donc pouvoir faire de même en France, à la différence que lui se fournit dans les pharmacies locales et non avec sa propre centrale, comme c’est le cas dans les autres pays.

Capture d’écran 2014-07-01 à 09.46.08
Mais cette initiative est soutenu par des collectivités locales ?

Oui, c’est cela qui est étrange. Sur le site de la société, nous pouvons voir que ce projet est soutenu, et pas seulement pas des collectivités locales mais aussi par l’Union Européenne, rien que ça.

Le problème est donc plus complexe que le simple service de livraison. Les pharmaciens français ne veulent pas que le marché s’ouvre à d’autres acteurs, que ce soit du monde d’Internet ou des grandes surfaces. Même si la société eNova Santé ne fait que de la livraison, pour les pharmaciens, c’est déjà trop. Souvenez-vous du débat lorsque certaines officines faisaient de la livraison à domicile via La Poste. Même entre-eux, ils sont contre cette initiative donc n’imaginez pas qu’ils vont autoriser qu’une personne extérieur empiète sur leur juteux marché.

L'article vous a plu ? Partagez-le 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *